dimanche 17 juillet 2011

SCHEMA CORPOREL DE LA DOULEUR

Munch - le cri  -
douleur perçue:
la douleur est un signal neurologique lent qui remonte au cerveau à la vitesse d'un vélo (10m/s = 36 km/h pour le signal rapide) ou   à 1m/seconde (3,6km/h la vitesse d'un piéton lent pour le signal lent).http://neurobranches.chez-alice.fr/systnerv/systsens/somesthesie4.html
Si le cerveau est en train de commander un déplacement, il envoie des ordres moteurs descendants ultra rapides(100 m/s = 360km/h, vitesse d'un TGV) Ces ordres moteurs sont fonctions d'afférences proprioceptives qui coupent les signaux douloureux (de faibles intensités). En fait, le cerveau abaisse les passages à niveaux pour le TGV motricité, et les signaux douloureux ne peuvent remonter. C'est le phénomène du gate control.
 Ce qui se traduit par: lorsqu'on remue, on ressent moins la douleur que lorsqu'on s'arrête. A l'arrêt, les signaux douloureux vont pouvoir reprendre leur cheminement et accéder à l'hypothalamus.
A partir du filtre thalamique (2ème relais synaptique), la douleur devient une émotion
http://medecine.univ-lille2.fr/pedagogie/contenu/mod-transv/module06/item65/la%20douleur.pdf

douleur représentée:
Cette douleur- émotion accède alors au cortex qui ouvre sa boite à images: qu'est ce que cela peut bien être. A quoi c'est dû? L'imagination galope et la personne va se résoudre à en parler.

douleur nommée:
Quand le patient se résout à parler au médecin, le signal douloureux a subi la distorsion émotive, la distorsion de la représentation, il va subir maintenant la distorsion de la traduction. Comment traduire par des mots la représentation que je me fais de cette douleur?
ça tord, ça lance, ça pique, ça brûle autant de verbe qui traduisent approximativement le signal." ça vous grattouille ou ça vous chatouille"? disait le Dr. Knock.
Sans parler de la localisation approximative! A la palpation, le point le plus douloureux se trouve parfois à 15 ou 20 cm de la première localisation évoquée.

le médecin écoute le patient (mal nommé)
l'ausculte (mal perçu)
se représente la maladie,
la nomme (diagnostic)

Puis, le médecin ordonne un traitement
le patient repart dans un parcours à l'envers:
maladie nommée, traitement nommé, traitement représenté avant d'en percevoir les effets.





Aucun commentaire:

Rechercher dans ce blog

Qui êtes-vous ?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.