lundi 20 février 2012

Correcteurs, Entraîneurs, Séquenceurs

Les patients cérébro et médullo lésés passent sous les fourches caudines de trois sortes de kinés:
- ceux qui leur demande de corriger leur façon de marcher
- ceux qui ne cherchent pas à corriger la marche mais veulent les entrainer à marcher plus loin et plus vite
- ceux qui découpent la marche en schèmes pour recoller les morceaux ensuite
(Nous appartenons aux deux derniers courants)


1. Les correcteurs:
Les " kinés correcteurs" confondent défaut et déficience. Ils pensent que le signe est la cause de la mauvaise marche. Il ne faut pas que le patient prenne une mauvaise "habitude". Certains kinés sadiques font marcher des hémiplégiques faucheurs contre un mur pour les empêcher de faucher! (Il devrait y avoir des lois qui punissent sévèrement ces actes de maltraitance!) « Marchez lentement mais bien ». 
Les kinés correcteurs corrigent les patients sur 3 ou 4 pas.
Les patients sont culpabilisés parce qu'il n'arrivent pas à se corriger toute la journée.
 Plus ils s’appliquent sur un point de la marche, plus ils exagèrent un autre "défaut" de marche car la motricité consciente est sélective. Pour obéir au kiné le patient ralentit sa marche
et divise par 10 le nombre de pas qu'il aurait pu faire en séance.
  
2. les entraîneurs
§le patient cérébro lésé ou médullo-lésé ne prend pas de "mauvaises habitudes", il s'adapte à des déficiences. Il fait avec ce qu'il a. Le signe révèle la déficience et l'adaptation inévitable qui en découle. 
§L'objectif est de multiplier les pas pour que le système s'améliore progressivement à l'insu du patient. Parfois on lui complique la tâche, en lui faisant tirer un "boulet" ou en lui faisant poser les pieds à deux hauteurs différentes, mais on ne l'empêche jamais de compenser! On a rayé ce mot du vocabulaire! Il fait avec ce qu'il a!
On entraîne le "faucheur à faucher" vite et loin,
§ "le steppeur à stepper" vite et loin,
§l'ataxique à marcher avec un polygone élargi.
§
§On étirera en fin de séance les rétractions provoquées par l’adaptation. 
La course:
§Pourquoi courir?
  Parce que le patient en a envie, si ça lui fait plaisir, c' est une raison suffisante!
Pourquoi lui interdirait-on ce plaisir?
De plus, par l'accélération du temps pendulaire,
la course est un excellent exercice de prévention à la chute.
3. les Séquenceurs ou "neuropédagogues"  
la tâche orientée: (Carr-Sheperd) la sous-tâche: séquence de mouvement
découper les 4 temps de la marche, 
les  4 descentes au sol 
et les 4 redressements   
on répète les sous tâches
      on les remet bout à bout par accumulation

Le kinésithérapeute ne peut se contenter d'un réservoir d'une dizaine de tâches orientées qu'il fait répéter à tous ses patients.  
Il lui faut faire un Recueil exhaustif de sous-tâches posturales afin de présenter le bon mouvement au bon moment:
- Ni trop simple, car le patient n'apprend rien.
- Ni trop difficile, car c'est sur la répétition de la réussite que l'on automatise. 
De plus, pour les patients qui ne tiennet pas debout seuls, il  faut  un espace sécurisé afin de permettre un grand nombre de répétitions sans risque de chute.
La correction consciente du corps n'est possible que dans ce type de travail répétitif.
Soit le patient augmente ses scores par la répétition, (1 point par sous-tâche réussie, Connaissance du Résultat)
soit ses scores restent désespérément les mêmes et il y a abandon de l'apprentissage par lassitude.
http://neurokinesitherapie.blogspot.com/search/label/II.Pos.%20debout 
 
 
 Quand le kiné découpeur  constate que le patient n’arrive pas à corriger des phases découpées de la marche, il cesse d'être kiné correcteur. Si le patient en situation de sécurité ne peut corriger son mouvement il y parviendra encore moins en situation écologique. C’est ainsi  que les kinés séquenceurs sont devenus également des kinés entraîneurs.

 Nous sommes kinés correcteurs des articulations:
nous cherchons à gagner sur l'amplitude articulaire par contracté relâché et auto-postures si besoin avec attelles
kinés pédagogues 
 pour ce qui est de l'acquisition d'un maximum de postures d'équilibres
et Kinés entraineurs 
 pour le renforcement segmentaire, la descente et la remontée du sol et la marche

Aucun commentaire:

Rechercher dans ce blog

Qui êtes-vous ?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.