samedi 18 avril 2009

Verticalisations

Sangler le moins possible. 
Trouver le meilleur niveau possible du patient.
L'objectif du kinésithérapeute en neuro-centrale c'est de maintenir une verticalisation prophylactique ou rééducative.
Il faut hiérarchiser ces verticalisations pour qu'elles correspondent au meilleur niveau possible du patient. Trop  souvent le patient est confiné dans une verticalisation trop facile pour lui. Du plus simple au plus compliqué on peut utiliser:
1. verticalisation dorsale à la table à 30° , verticale.  Si l'on glisse un pèse personne sous les pieds du verticalisé , on a la mauvaise surprise de constater que parfois il arrive 1/10 du poids du patient sur la balance, le reste est dans les angle qui le plaquent à la table.
2.  verticalisation dorsale + traction contre résistance qui favorise la mise en charge des membres inférieurs.
3. verticalisation ventrale à la table à 30° , et recherche de mise en charge sur le Membre inférieur déficitaire, plus facile à contraindre à plat ventre que sur le dos(lorsqu'il existe flexum de hanche et  genou + équin comme sur la photo ci-contre)










4. stand-up qui libère le tronc de l'appui ou debout sanglé avec coques-genoux (diminuer progressivement la hauteur de la cale pour augmenter la flexion du tronc et l'étirement des ischio jambiers et la force des spinaux lors du redressement.)
Tronc libre -mains mouvantes
5. Debout avec coque(s)-genou(x) en se tenant aux espaliers (chronométrer la durée d'équilibre seul à l'espalier)



 

6. Debout avec coque-genou sans les mains,  dans un espace réduit anti-chute. (chronométrer la durée d'équilibre sans appui)










7.  Mains bandées sur une barre accrochée à  l'espalier (chronométrer)
Puis s'assoir et se lever  face à l'espalier sur une caisse de plus en plus basse.















8.  marche latérale (abduction passive tirée par un élastique) ou de face avec ou sans coques

Aucun commentaire:

Rechercher dans ce blog

Qui êtes-vous ?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.