vendredi 13 mars 2009

Bobath

Bertha Bobath née Busse est professeur de gymnastique et de danse en Allemagne dans l'entre deux guerres. A cause de l' antisémitisme, elle est obligée de s'expatrier en Angleterre. Elle y re-rencontre  Karel Bobath immigré comme elle. Ils se marient  en 41; au moment où elle entreprend des études de physiothérapeute.
Elle se lance alors dans la rééducation des hémiplégiques et des enfants avec paralysie cérébrale.
Karel  et Bertha meurent à leur domicile le 19 janvier 1991
http://www.bobath.org.uk/
Site des thérapeutes Bobath: http://www.bobath.wahost.org/index.html
"Que reste-t-il de la méthode Bobath?"  http://www.medecinephysique.net/pdf/place_bobath.pdf
Tout comme pour la méthode Kabat, ce qui a fasciné les kinésithérapeutes, ce sont les techniques manuelles, l'aspect thérapeutique de la méthode: les postures d'inhibition et les guidances manuelles. L'aspect pédagogique est passé au second plan.
Aspects négatifs:
Les postures d'inhibition de la spasticité  fonctionnent  tant que le patient ne bouge pas. Dès qu'il se relève, la spasticité revient et détruit le bel équilibre. Il s'ensuit alors tout un discours culpabilisant le patient sur le "bien bouger". Or Bobath elle même était revenue sur cette vision manichéenne. Mais c'est malheureusement cette partie de la méthode qui est le plus diffusée et nombre de kinés et de médecins continuent de culpabiliser les patients en confondant déficiences avec mauvaise habitude.
"La spasticité masque le mouvement". Inhibons la spasticité des antagonistes et l'on verra apparaitre la motricité des agonistes. Cette croyance est encore  largement répandue: nombre de médecins botoxent le triceps sural croyant révéler une motricité sur les releveurs. Nombre de chirurgiens ayant allongé le triceps font une patte d'oie sur le tibial antérieur paralysé.
Or en neuro centrale, la spasticité n'est pas la cause de la paralysie, elle en est la conséquence. Plus il y a de neurones paralysés et plus la personne est spastique! On peut toujours inhiber, botoxer ou allonger le triceps sural, ça n'inventera pas la motricité du tibial antérieur.
" Les interdits." Exemple: il était interdit de marcher avant d'avoir passé les étapes précédentes. Certains faisaient de l'adulte un bébé géant. Chaque adulte  cérébro-lésé a une lésion spécifique. Il a des reliquats de motricités hétérogènes, un potentiel d'amélioration spécifique. Chaque patient a un parcours individualisé psychomoteur individualisé.

Aspects positifs:
L'éducation motrice du redressement,
la recherche d'appui sur membres supérieurs,
travail de protection du visage avec le coude
l'apprentissage des protections croisées pour les membres inférieurs
qui viennent rassurer l'équilibre du patient.
C'est surtout un immense recueil de tâches orientées pouvant servir de formation au mouvement de l'hémiplégique..
 Cette partie remplit les 3/4 de l'ouvrage de Bobath  et c'est la partie oubliée!

De nos jours le concept Bobath est actualisé et porté par http://www.bobath-france.fr/bobath
et par Michèle Gerber:http://www.bobath-based-rehabilitation.com/.
 

  • ) Hémiplégie de l’Adulte .Bilan et Traitement B.Bobath. éd. Masson (2° éd.)
  • 4) Développement de la motricité des enfants IMC . B. et K. Bobath éd. Masson 1985

Aucun commentaire:

Rechercher dans ce blog

Qui êtes-vous ?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.