lundi 16 février 2009

le travail de l'apprenti

Travail du maréchal ferrant
Le travail du maréchal ferrant servait à soulever les vaches de travail du sol pour les ferrer.

Il a été nommé ainsi parce qu'il évoquait l'engin de torture tripalium du bourreau.
Le client du bourreau s'appelait aussi le patient.(du latin patum qui a donné pâtir, passif)

L'image du bourreau et de la salle de tortures revient très souvent pour évoquer les kinésithérapeutes et leur salle de rééducation.
Sauf que c'est une torture librement consentie.
Photo"Table de torture" (

Le travail du maréchal ferrant  a à peu près les mêmes dimensions que le travail du kinésithérapeute qui sert d'espace de découverte dans la sécurité  au cérébro-lésé,  l'apprenti de son corps.
Il suffit de consacrer 2 m² pour mettre deux espaliers d'1 mètre afin de créer le volume capable de s'adapter aux capacités des patients les  plus handicapés.  http://neurokinesitherapie.blogspot.com/2011/03/le-box-auto-mobile.html

L'unité de travail est le Joule:
c'est une force de 1 Newton qui se déplace sur 1 mètre.

La rééducation d'un patient  peut se transcrire en Joule à condition que le patient puisse se mouvoir par lui-même.
Le patient sort de la passivité, devient actif et acteur de sa posture et de son déplacement.



Aucun commentaire:

Rechercher dans ce blog

Qui êtes-vous ?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.